Avertir le modérateur

Art en débat

  • Imprimer

    16 idées reçues sur l'art contemporain

    idees-recues-maison-rouge.jpgL’art contemporain se résume à la provocation et à la violence. Mon fils de 5 ans peut en faire autant. Il est impossible de prédire les artistes qui resteront. … Voici quelques unes des idées reçues auxquelles Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art, répond à travers un petit livre revigorant publié aux Editions Le Cavalier Bleu. 110 pages pour répertorier, dénoncer et décrypter les « prêt-à-penser » du tout un chacun mais aussi du petit monde de l’art d’aujourd’hui. Parmi l’idée reçue la plus tenace, celle selon laquelle l’art serait réservé à une élite. Les 500 000 visiteurs qui se sont pressés en 2010 pour voir la rétrospective Soulages au Centre Pompidou ont-ils le sentiment d'appartenir à une élite ? « C’est en se frottant à l’art contemporain que l’on peut tenter de se forger une opinion », déclare la critique d’art. Isabelle de Maison Rouge s’est notamment fait connaître en 2004 avec « Mythologies personnelles », un livre consacré aux obsessions intimes d’une douzaine d’artistes (expression d’une souffrance, souvenirs d’enfance, recherche d’identité…). Malin et initiatique.

  • Imprimer

    Jean-Luc Plé, artiste des ronds-points et pollueur visuel

    Capture d’écran 2010-03-15 à 23.15.09.pngArrêtez-le ! Jean-Luc Plé, 50 ans, a trouvé le filon : construire des sculptures pour ronds-points. Le fondateur de l’art dit "giratoire" sillonne notamment la Charente-Maritime en bon VRP  de l'ignoble pour vendre aux collectivités locales ce qu'il appelle des œuvres : tonneau géant à Archiac, pommes de pain de 3 mètres de haut à Saint-Georges de Didonne, la main et l’huître à l’Eguille (photo)… Résultat : c'est à lui que l'on doit une grande partie des horreurs qui surgissent à l'entrée des villes, puisqu'il détiendrait 20% du marché. Jean-Luc Plé ne manque pas d’arguments pour vendre aux maires des petites villes ses "créations" entre 20 et 70 000 euros. Elles sont garanties « sans entretien» et ne consomment pas d’eau. Sur la plaquette commerciale de sa société, « Art Giratoires – natura viva », basée à La Rochelle, il affirme que ses produits sont beaucoup plus économiques, voire plus écologiques, qu’un simple parterre de fleurs ! Le portrait de cet imposteur de l'art public a été diffusé sur France 2, lundi 15 avril, à l’émission "Complément d’enquêtes ». A donner la nausée.


  • Imprimer

    Halte à la France moche !

    commande-publique.gif"Halte à la France moche !" Tel est le titre réjouissant de l'enquête menée par Xavier de Jarcy et Vincent Rémy sur l'urbanisme à la française dans le Télérama de cette semaine. Un coup de gueule salutaire à la pollution visuelle que nous subissons depuis des années dans notre pays... et l'occasion pour moi d'illustrer mon billet par l'une des pires horreurs jamais croisées sur mon chemin : les conglomérats en briques et béton situés square Auguste Balagny, Porte de Champerret à Paris (17e). Impossible de vous dire qui en est l'auteur, l'oeuvre n'est pas signée. Mais y a-t-il seulement un artiste derrière cette inepte réalisation ?

    "Tous les 10 ans, l'équivalent d'un département français disparaît sous le béton, le bitume, les panneaux, la tôle", affirme l'enquête, plus centrée sur les zones industrielles que sur l'art. Ainsi, depuis la loi Pasqua de 1998, tout citoyen doit se trouver à moins de 45 minutes d'une entrée ou d'une sortie d'autoroute. La campagne disparaît au profit des zones et leurs hypermarchés. Et je ne résiste pas au plaisir de vous ensevelir sous une coulée de chiffres : nous comptions 174 kilomètres d'autoroutes en 1960, 5 000 en 1980, près de 12 000 en 2010 ; 2 hypermarchés en 1960, 400 en 1980, 1 400 en 2010. Enfin, le fameux carrefour giratoire, dit "rond-point anglais", adopté par la France en 1984 et qui fait désormais la fierté de la moindre commune digne de ce nom, a proliféré : plus de 30 000, soit la moitié du total mondial... et trois fois plus qu'au Royaume-Uni. Cocoricouac !

    Côté état des lieux, ne manquez pas un autre inventaire, beaucoup plus revigorant celui-là : le photographe et réalisateur Raymond Depardon expose son "état de la France" réalisé depuis 2004. Près de 150 tirages d'oeuvres monumentales présentés à la BNF de Septembre 2010 à Février 2011. Instructif ! Si vous aussi vous détenez dans vos tiroirs de belles photos de ce qui pourrait ressembler à une oeuvre d'art... mais qui n'est qu'une horreur, n'hésitez pas à me les envoyer à l'adresse alexia@deliredelart.com. J'en publierai un portfolio...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu