Avertir le modérateur

  • Imprimer

    Chapeau bas, monsieur Nouvel !

    f934d0d03c2e409640b239f1bf2b554b.jpg
    Le nec plus ultra. Jean Nouvel a reçu aujourd’hui le prestigieux prix Pritzker, - considéré comme le « Nobel » de l’architecture » - pour l’ensemble de son œuvre. La prestigieuse récompense, qui n’avait jusqu’alors été décerné qu’à un seul Français (Christian de Portzamparc en 1994) lui sera remise lors d'une cérémonie à la Bibliothèque du Congrès à Washington le 2 juin. Toujours soucieux du moindre détail, j’avais croisé Jean Nouvel le 10 mars dernier, sur le chantier de sa dernière réalisation, la galerie Claude Berri inaugurée la semaine dernière à Paris. Le nez en l’air, il s’inquiétait des fuites possibles de la verrière de cet immense loft situé dans le Marais (photo Jean Nouvel et l’artiste Gilles Barbier). Né en 1945, le plus grand architecte français –et désormais l’un des plus grands du monde- se destinait d'abord à la peinture. Mais c'est en architecture qu'il s'inscrit en 1964 à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux. La suite, chacun la connaît : l'Institut du Monde Arabe à Paris (1981-1987), l'Opéra de Lyon (1986-93), la Fondation Cartier à Paris (1991-1994), le Musée du quai Branly à Paris (2001-2006)... Chapeau bas, monsieur Nouvel !

  • Imprimer

    Closky, j'adore !

    0c40005729d51d963c67a051030ff609.jpg

    Claude Closky espose au MacVal plus de vingt ans de création prolixe. Après avoir reçu le Prix Marcel Duchamp en 2005, c'est une nouvelle consécration qui lui est faite en France. Ses "aoûtiens" (film, 1997) ici en pleine catharsis peuvent s'en réjouir, en effet ! Pour cet ancien publicitaire, sa matière première est l'image détournée de son sens d'origine. C'est également le mot, le signe, le nombre qu’il ordonne et réorganise jusqu’à semer le trouble. Que se passe-t-il quand l’on classe les 10 premiers nombres par ordre alphabétique ? C’est à cette question, et à tant d’autres posées par l’artiste conceptuel, qu’est consacrée cette première grande rétrospective au MacVal à Vitry sur Seine, jusqu'au 22 juin. Photographies, projections vidéos, dessins et installation sonore invitent à la découverte de l’univers déroutant de ce jongleur d’idées.

  • Imprimer

    Gilles Barbier : il copie le dictionnaire !

    Attachez vos ceintures ! Embarquement immédiat dans le vaisseau de Gilles Barbier amarré chez Claude Berri, dans son nouvel espace d’art contemporain à Paris inauguré le 21 mars dernier. Car le producteur de cinéma qui a eu le flair de soutenir les films « Astérix », « La Graine et le Mulet », ou « Bienvenue chez les Ch'tis » est également l’un des plus grands mécènes français. Gilles Barbier y expose une « méga-maquette » qu’il définit lui-même comme « un organisme vivant avec ses fonctions et ses organes qui produisent du sens ». Au cœur de son œuvre, l’artiste expose, en miniature, son travail de Titan commencé en 1992 : la copie, page par page, et à la main, de tous les articles du dictionnaire, illustrations comprises… Tout y est, même les ratures, les répétitions, les fautes d’inattention qui l’obligent, à chaque fois, à reprendre son labeur. « La copie, c’est mon travail d’origine. Toutes mes oeuvres n'en sont que la déclinaison. »
    Espace Claude Berri, 4 passage Saint-Avoye Paris 4e. Jusqu’au 10 mai.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu