Avertir le modérateur
Imprimer

La Joconde mise à nue

44a0bae94b436474ff4bd9e6bd64fab4.jpg
Voilà, c'est fait ! Après des siècles de mystère, on sait tout désormais du fameux "sfumato" de Léonard de Vinci, cette fameuse technique utilisée par le maître pour peindre si délicatement les visages, notamment la célébrissime Joconde. Mady Elias, directrice du groupe de recherche Optic & Art à l’Institut des nanosciences de Paris 1 et Pascal Cotte, auteur de la caméra multi-spectrale viennent d'en révéler pour la première fois la composition. « C’est le fruit de près de 4 ans de recherche », a déclaré  cette physicienne de la couleur qui s'est penchée sur le multiples couches et sous-couches du tableau. L'observation a débuté par un « dévernissage virtuel » de la Joconde, opéré par la société française Lumière Technology en 2004, qui a permis de mettre en évidence la présence d’un glacis. Une surprise pour les spécialistes cette technique de la peinture à l’huile, inventée par les Primitifs flamands, n’était pas utilisée à cette époque en Italie. Léonard de Vinci était donc en avance techniquement sur ses contemporains ! Ce glacis (superposition d’un nombre plus ou moins important de couches d’une même couleur très diluée) a été appliqué sur un mélange composé de 1% de vermillon et de 99% de blanc de plomb, mélange en revanche ouramment utilisé par les peintres italiens de l’époque mais uniquement pour la couche picturale superficielle, pas pour la sous-couche. Et alors, me direz-vous ? Et alors, rien. Les techniques modernes ont beau analyser les moindres recoins des choses, jamais elles n'expliqueront la beauté du monde, et encore moins le mystère toujours aussi insondable du sourire de Mona-Lisa.

Commentaires

  • Je l'ai bien connu Mona Lisa. J'ai chez moi une sextape, vieille de plusieurs siècles, qui n'a rien à rougir de celle montrant Marilyn faisant un joli sourire voire plus si affinités à un Monsieur tout comblé de tant de délicates attentions...
    Sous son glacis, Mona Lisa était une bougresse absolument survoltée !

  • mona lisa etait une candidate a la presidentielle, il y a tres longtemps, qui avait toujours un sourire béat, et qui s'est planté béatement.

  • J'ai toujours pensé que son sourire était un peu plombé ...
    :-)

    Filou
    une seule couche suffit

  • La Joconde est une Superstar, au même titre que Mick Jagger ou que Madonna. Constamment mitraillée par les flashes japonais, je pense que c'est très dur d'être Mona Lisa à notre époque de consommation d'images tous azimuts. Et pourtant elle résiste et son bois de peuplier peint résiste aux parjures du temps qui s'écoule coûte que coûte. Chapeau bas. Et elle est beaucoup plus jolie que Carlita.

  • sous le vieux vernis tout cramoisi tout sec tout moche reste visiblement un tres beau tableau... pourquoi ne pas retirer et revernir l'oeuvre voulue par l'artiste et non pas se contenter de regarder le vernis pourrir? noux avons les techniques, et ca ne rendra pas le tableau moins precieux bien au contraire... pour la premiere fois on verrais physiquement l'oeuvre originale sans sa "crasse"!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu