Avertir le modérateur

  • Imprimer

    L’histoire de l’art racontée en 42 pièces de porcelaine

    415642840.jpg
    Il va y avoir de la casse chez les artistes ! Editée chez Bernardaud, un service en porcelaine de 42 pièces revisite l’histoire de l’art. Cette « Collection », imaginée par l’artiste française Agnès Thurnauer, 46 ans, traduit plastiquement les titres des œuvres sur un ensemble de 6 tasses à café, 6 coupelles, 12 assiettes, 3 plats, 1 broc... Une typographie longuement travaillée à travers l’effet gris métallisé et velouté de chaque lettre. Aaah... Goûter une soupe glacée dans une fine assiette creuse au gravée du mot « Fontaine » en hommage à Marcel Duchamp, découper un rôti de bœuf dans un plat « Impression soleil levant »... Avis aux amateurs d’art gourmands, les pièces ne se vendent pas séparément : c’est tout, ou rien, pour 3.500€. En cas de maladresse, le fabriquant s’engage à produire le service pendant 10 ans !

  • Imprimer

    Le clou de l’art !

    571055580.jpg
    Vous étiez impatients de connaître la réponse à notre grand jeu de la devinette : Quelle est donc cette œuvre minuscule éditée à 6 exemplaires, décorée d’une nano gravure et vendue 1 200 € par une galerie française à Bruxelles ?
    Il s’agit d’un clou ! Celui d’Edith Dekyndt, une artiste belge de 48 ans exposés à la galerie des Filles du Calvaire à Bruxelles, sur lequel ont été gravées les lettres PRESENT PERFECT.
    Il n’y a pas eu de gagnant, l’œuvre à gagner est donc remise en jeu lors d’une prochaine devinette !
    www.edithdekyndt.be

    950144190.jpg


  • Imprimer

    Une balade monumentale avec Richard Serra !

    206385386.jpg

    A peine arrivé sous l’imposante voûte du Grand Palais à Paris, on s’interroge : « C’est tout ? Ce n’est que ça ? ». Les cinq pièces en acier de 75 tonnes dressées en quinconce par l’Américain Richard Serra semblent bien timides, bien décevantes, bien trop simples sous cette nef majestueuse. On est déconcerté par le sentiment de vide. Puis, la magie opère... On se promène entre les plaques comme dans un jardin zen, on s’approprie l’espace, on le redécouvre, on le goûte. Pas à pas, on devine de nouvelles perspectives, on se laisse pénétrer par la pureté des lignes et le dialogue réussi entre cette voûte intimidante et ces axes verticaux qui lui répondent. On se sent seul(e) malgré la foule qui, elle aussi, déambule. Silence et harmonie contrastent avec le brouhaha des foires qui s’y tiennent habituellement. Voilà enfin une exposition qui ne se visite pas au pas de course ! Ici, le temps semble s’être arrêté ou plutôt s’être étiré comme ces longues plaques de 20 mètres de haut qui tiennent perpendiculaires au béton comme par magie, sans soudure, par un subtil jeu de cubes d'acier invisibles dans le sol. La lecture de l’œuvre est facilitée par un audio guide gratuit distribué à l’entrée et de nombreux médiateurs sont disponibles pour expliquer en détail la démarche de Serra qui, à 69 ans, s’affirme comme l’un des plus grands sculpteurs contemporains. Courrez-y ! Il n’y a rien à voir, sinon à vivre... Jusqu’au 15 juin.


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu