Avertir le modérateur

  • Imprimer

    Babeth Rambault est de sortie au Salon Light

    jesuissortie.jpg

    "Je suis sortie", affiche haut en couleur Babeth Rambault, 37 ans, pourtant bien présente au Salon Light, le principal rendez-vous des éditeurs de publications artistiques qui se tient actuellement à l'Espace Ephémère, à Paris (10e), jusqu’à dimanche. Babeth Rambault y expose ses dessins pleins d’humour et ses scènes d'ambiance déco. ambiance copie.jpgUne artiste aux idées lumineuses, à suivre !

    Spécialisé dans les revues littéraires introuvables en librairie, les vinyles édités à quelques exemplaires seulement et les objets d'artistes très recherchés... vous retrouvez sur le salon notamment, Florence Loewy et sa collection exceptionnelle de catalogues d'exposition et de livres rares de plusieurs centaines d'artistes : des textes de référence comme "Les tortures volontaires" d'Annette Messager à "La délicatesse dans l'art" de Jean-Michel Othoniel, en passant par le "Contrat pour un corps" de Michel Journiac.

    > En savoir plus sur le Salon Light #5 au Point Ephémère

  • Imprimer

    Daniel Buren se met au tapis

    Buren.jpgOn pouvait l'attendre partout... mais pas forcément au tapis ! Daniel Buren signe pour la première fois une création 100% laineuse grâce à l'initiative réjouissante d'une nouvelle maison française d'édition de tapis contemporains, Chevalier Edition. Evidemment, on reconnaît sa patte ( ; - ) au premier coup d'oeil ! Les dix tapis de l'artiste, numérotés et signés, ont été réalisés selon deux modèles de losanges assortis à ses fameuses rayures de 8,7 cm (photo : modèle "Photo-souvenir Sipat rouge n°3", format 304,5 cm x 304,5 cm). Glissée dans le tissage du tapis noué à la main au Népal, une puce électronique certifie l'authenticité de l'oeuvre d'art. On peut toujours rêver, mais ce n'est sans doute pas demain la veille que l'on aura l'occasion de le fouler au pied : le prix des tapis se donne "sur demande".

    Une vingtaine d'autres créateurs ont répondu à l'invitation de Camille Chevalier, arrière petite fille de la Maison Chevalier, digne héritière de la célèbre entreprise de restauration de tapisseries anciennes mais aussi fan d'art contemporain ! Ora-Ito, Olivier Lapidus, Pascal Morabito, Atypyk... signent de très belles pièces éditées en nombre limité ou illimité, à partir de 1800 euros. C'est plus raisonnable...

    > Plus d'infos sur www.chevalier-edition.com

    Photo : ADAGP & Daniel Buren

  • Imprimer

    Le buzz de l'art façon Damien Hirst

    The Golden Calf ok.jpgLe 15 septembre dernier, le « bad boy » britannique de l’art contemporain, déjà auréolé du titre d’artiste le plus riche du monde, a réussi son coup de maître : organiser lui-même la vente chez Sotheby’s à Londres de 223 œuvres réalisées pour l'occasion. 139 millions d’euros récoltés, soit un record mondial ! Au grand dam de la plupart des galeristes internationaux, fous de rage d’être ainsi court-circuités. Jamais, selon la prestigieuse maison de ventes aux enchères fondée en 1744, un artiste n’avait ainsi fait un bras d’honneur aux puissants marchands d’art. Une insolence et une provocation pourtant coutumières dans la vie de cet artiste de 43 ans qui transforme en or tout ce qu’il touche. Son initiative est pourtant saluée par de jeunes galeristes avant-gardistes, comme Magda Danysz à Paris: « Contrairement à ce que l’on croit, Damien Hirst a permis de réaliser une véritable alliance entre deux marchés, celui des galeries et celui des salles de vente. Le succès n’aurait jamais été au rendez-vous si la cote de l’artiste n’était pas montée grâce au travail réalisé sur le premier marché. » Chez Sotheby’s et ailleurs, aucun artiste ne s’est encore fait connaître pour renouveler l’exploit de Damien Hirst.

    > Lire l'article

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu