Avertir le modérateur
Imprimer

L'obsession Roman Opalka

obalka-ok.jpg
Depuis 1972 (37 ans...), Roman Opalka n'a qu'un seul objectif : achever la série de toiles intitulée Détails 1/-∞ qui prendra fin... le jour de sa mort.  Normal ! direz-vous, c'est le but de chaque peintre, comme c'est celui de chaque acteur de mourir sur scène. Sauf que l'artiste conceptuel polonais, aujourd'hui âgé de 78 ans, ne peint qu'une suite de chiffres blancs sur des toiles noires dont il augmente le taux de blanc à chaque nouvelle oeuvre -  1% de luminosité gagnée par toile réalisée. Autrement dit, il peint aujourd'hui quasiment blanc sur blanc, rendant toute lecture impossible. Au dos de chaque tableau, sont inscrits les premier et dernier nombres qui le déterminent, définissant une diagonale, comme autant de "cartes de voyage" selon l'artiste. Tout en peignant, Opalka s'enregistre énumérant les nombres à haute voix et il se prend en photo une fois par jour, toujours dans la même position et vêtu de le même façon, pour témoigner du temps qui passe. De l'art obsessionnel ? Certes, mais sûrement pas une perte de temps : Opalka, parti de 1, a dû atteindre aujourd'hui le nombre près de 6 millions et l'une de ses toiles s'est vendue  en 2005 115 000 euros (Detail 218303-252314 de 1967). Imperturbable, l'artiste poursuit son chemin, interrogeant le temps et l'espace, avec toujours la même intensité. Ses expositions sont assez rares : il ne faut donc pas manquer celle qui nous est proposée à Nice en ce début d'année.

Roman Opalka expose au Musée Chagall à Nice, jusqu'au 9 février.

> Le site de Roman Opalka

Commentaires

  • Roman Opalka, voilà bien un artiste qui compte, dans tous les sens du terme.

    Par contre, je ne sais pas si j'accepterais de passer mon réveillon du jour de l'An avec lui. C'est peut-être pas le boute-en-train idéal !

  • Un moyen comme un autre de combattre le temps qui passe, espère-t-il conjurer sa propre fin, puisque si la grande faucheuse le veut elle lui laisserait la vie pour qu'il termine son oeuvre, c'est à dire jamais.
    Mais poursuivre l'éternité avec ce geste obsessionnel : est-ce bien intéressant ?

  • " Mais poursuivre l'éternité avec ce geste obsessionnel : est-ce bien intéressant ? " (glurps)

    Oui, revoir " L'Eternité et un jour " pour s'en convaincre.

  • Je vois que le travail de Roman suscite toujours des réactions.
    Je vous invite à lire cette article du Monde qui vous aidera à mieux saisir le personnage.
    http://virginieluc.blog.lemonde.fr/2005/01/28/2005_01_la_mort_est_bla/

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu