Avertir le modérateur

  • Imprimer

    Les pyrogravures de verre d'Etsuko Ichakawa

    Du verre en fusion en guise de pinceau... L'artiste américaine d'origine japonaise Etusko Ichikawa, 46 ans, fait glisser du verre fondu sur ses toiles, dessinant ainsi des volutes de fumée abstraites. "Entre l'éphémère et l'éternité", confie cette peintre du feu peu ordinaire. Absorption et évaporation, ombre et lumière. Une oeuvre à découvrir en vidéo. Plus captivant qu'un feu de cheminée !

    > www.etsukoichikawa.com

    Traces of the Molten State from Etsuko Ichikawa on Vimeo

  • Imprimer

    Le Festival du sourire sur un iDTGV Paris-Marseille

    Ambiance sympathique entre les supporters du PSG et ceux de l'OM, hier après-midi dans la voiture iDZinc sur l'iDTGV 7907 de Paris à Marseille. Malgré l'annulation du match, ils posaient joyeusement devant l'objectif des étudiants de l'ICART Photo dans le cadre du Festival du sourire. En compétition, ensemble, ils ont tenté de relever le défi du Maxi-sourire ! Quelques heures plus tard, gare saint-Charles, malheureusement, le sourire n'était plus de mise (vidéo)...

    Grand concours photos sur le thème du sourire, du 24 octobre au 8 novembre
    >www.festivaldusourire.com

     

  • Imprimer

    Jean-Christophe Robert invente la sculpture de poche

    ticket metro or jean-christophe robert.jpg

    Plus chic et snob que le ticket de métro en or de Jean-Christophe Robert ? Connais pas... Le plasticien a ainsi inventé le concept aussi novateur  que risqué de "sculpture de poche," spécial sac à main ou jean. Du moins s'il venait un jour l'idée à quelqu'un de glisser vraiment ces précieux objets au fond de sa poche révolver... Produit à l'échelle 1, en bronze ou en or, ces sculptures ont l'insolite propriété de passer inaperçue lorsqu'elles sont exposées. "Pour trouver la sculpture, demandez-la au gardien !" indique ainsi un cartel de l'exposition "La féérie du banal" qui se tient à Annonay, dans le cadre de la Biennale de Lyon. Une façon de créer enfin le dialogue entre gardiens de musée et visiteurs !

    Capture d’écran 2009-10-24 à 22.04.08.png"J'aime l'idée que l'on retrouve la sculpture par hasard", raconte amusé Jean-Christophe Robert, 42 ans, peintre  conceptuel, et désormais sculpteur déroutant. Les coton-tiges et autres étuis de préservatif sont venus compléter sa collection. Des objets du quotidien, habituellement jetables, que l'artiste a réalisé en or 18 carat. Sur le ticket de métro (photo) - personnellement, je plie mes tickets  selon ce modèle - la barre centrale est constituée d'or attaqué par un produit à base d'argent. Prix : 1200 euros. De quoi dépasser largement le Porte des Lilas pour voyager jusqu'à l'autre bout du monde...

    Il y a une dizaine d'années, Jean-Christophe Robert s'attaquait déjà aux produits de consommation de masse . Dans ses natures mortes, œuvres en trois dimensions, l'artiste choisissait de représenter des objets reproductibles, torchons, meubles Ikea , Ajax vitres ... ou des logos de société (Nike, McDonald’s…) sur fond des « Nymphéas » de Monet. Des détournements qui mènent à une critique ironique et tendre de notre société de consommation.

    Retrouvez Jean-Christophe Robert à Slick 09 - au centre quatre- sur le stand de la galerie Trafic, jusqu'au 26 octobre.
    > En savoir plus sur www.jcrobert.com
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu