Avertir le modérateur

  • Imprimer

    J'ai visité l’iExpo « Anti-Cri » d’Edvard Munch

    edvard_munch.jpg

    T’as vu l’expo « Anti-Cri » de Munch ? Oui, sur mon iPhone. Alors ? Pas mal… Afin d’accompagner les visiteurs, la Pinacothèque de Paris a lancé une application sur iPhone intitulée « iExposition » permettant aux fans du peintre expressionniste norvégien de tout savoir sur l’artiste. Jusqu’au 18 juillet, pour 2,99 euros (c’est toujours moins que les 10 euros du billet d’entrée…), vous pouvez écouter les commentaires sur une quarantaine d’œuvres exposées. Faut-il s’en réjouir ? Rien ne replacera, bien sûr, la confrontation directe avec l’œuvre. C’est là que l’œil décrypte les couleurs, la matière, le toucher d’un pinceau… A la Pinacothèque –où je me suis rendue sur mes deux jambes- je m’étais ainsi laissée séduire par ce portrait étonnant, particulièrement doux et serein, très « anti-cri » sur fond rose, esquissant un sourire. Il s’agit de l’architecte et designer Henrik Bull. Je le retrouve sur l’IPhone : « Le fondateur de l’art nouveau norvégien a alors 76 ans, Munch en a 75... » L’explication sur les circonstances et conditions de réalisation de ce tableau dure 58 secondes. Image suivante. Expo suivante.

  • Imprimer

    Baby Warhol Factory au Musée en Herbe

    andy_warhol-musee-herbe.jpg
    "La vache de Monsieur Warhol" attend ses apprentis artistes au Musée en Herbe, jusqu'au 9 mai. Installé depuis avril 2008 au 21, rue Hérold dans le 1er arrondissement de Paris, le Musée en Herbe organise des expositions ludiques pour initier les moins de 10 ans à l'art. Avec mon fils de 3 ans, j'ai testé l'atelier Baby sur la thématique Andy Warhol. Par groupe de 5, les enfants s'habillent en petit veau et découvrent les principaux personnages de l'univers du roi du Pop Art !
    Après la visite ludique de l'exposition, les tout-petits revêtent une belle blouse de peintre. Une banane au pochoir, un portrait de Marilyn Monroe en tons pastels, une vache rouge en pâte à modeler...  "Andy Warhol n'aurait pas fait mieux" !, affirme Cécile, l'animatrice. La petite troupe s'en est donné à coeur joie.

    atelier_baby_warhol.jpgSe déguiser façon Andy Warhol
    La star la plus photographiée et utilisée par Warhol est sans doute Warhol lui-même. Ses autoportraits ont réussi à le transformer en symbole, en un nouveau mythe américain. Il soignait son apparence et jouait avec elle. Il aimait se montrer, se transformer notamment avec des perruques et faire de son image une oeuvre d’art.
    Jeu : se déguiser comme Andy Warhol avec des perruques et des lunettes.

    Composer avec des fleurs
    Warhol a trouvé une photographie de pavot dans un catalogue de botanique à partir de laquelle il a fait une série de sérigraphies avec des couleurs différentes.
    Jeu : composer un tableau magnétique « à la Warhol » avec des fleurs aimantées.

    vache_warhol.jpgCréer un tableau Vache
    Warhol a utilisé cette tête de vache pour en faire un motif de papier peint qui se répète à l’infini. Ce papier peint “vache” a servi pour couvrir les murs d’une de ses expositions.
    Jeu : tamponner le jeu de piste avec un tampon-vache à la manière d’un papier peint.

    Pour réserver sa visite au Musée en Herbe : www.musee-en-herbe.com

  • Imprimer

    Halte à la France moche !

    commande-publique.gif"Halte à la France moche !" Tel est le titre réjouissant de l'enquête menée par Xavier de Jarcy et Vincent Rémy sur l'urbanisme à la française dans le Télérama de cette semaine. Un coup de gueule salutaire à la pollution visuelle que nous subissons depuis des années dans notre pays... et l'occasion pour moi d'illustrer mon billet par l'une des pires horreurs jamais croisées sur mon chemin : les conglomérats en briques et béton situés square Auguste Balagny, Porte de Champerret à Paris (17e). Impossible de vous dire qui en est l'auteur, l'oeuvre n'est pas signée. Mais y a-t-il seulement un artiste derrière cette inepte réalisation ?

    "Tous les 10 ans, l'équivalent d'un département français disparaît sous le béton, le bitume, les panneaux, la tôle", affirme l'enquête, plus centrée sur les zones industrielles que sur l'art. Ainsi, depuis la loi Pasqua de 1998, tout citoyen doit se trouver à moins de 45 minutes d'une entrée ou d'une sortie d'autoroute. La campagne disparaît au profit des zones et leurs hypermarchés. Et je ne résiste pas au plaisir de vous ensevelir sous une coulée de chiffres : nous comptions 174 kilomètres d'autoroutes en 1960, 5 000 en 1980, près de 12 000 en 2010 ; 2 hypermarchés en 1960, 400 en 1980, 1 400 en 2010. Enfin, le fameux carrefour giratoire, dit "rond-point anglais", adopté par la France en 1984 et qui fait désormais la fierté de la moindre commune digne de ce nom, a proliféré : plus de 30 000, soit la moitié du total mondial... et trois fois plus qu'au Royaume-Uni. Cocoricouac !

    Côté état des lieux, ne manquez pas un autre inventaire, beaucoup plus revigorant celui-là : le photographe et réalisateur Raymond Depardon expose son "état de la France" réalisé depuis 2004. Près de 150 tirages d'oeuvres monumentales présentés à la BNF de Septembre 2010 à Février 2011. Instructif ! Si vous aussi vous détenez dans vos tiroirs de belles photos de ce qui pourrait ressembler à une oeuvre d'art... mais qui n'est qu'une horreur, n'hésitez pas à me les envoyer à l'adresse alexia@deliredelart.com. J'en publierai un portfolio...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu