Avertir le modérateur

  • Imprimer

    Titouan Lamazou et Michel Onfray ensemble contre la misogynie

    lamazou-poupees-gonflables.jpg

    « Sauf ma mère », tout est dit dans le titre évocateur de cette exposition consacrée au plasticien Titouan Lamazou à la Médiathèque d’Argentan (Orne), jusqu’au 18 septembre. Toute l’ignominie faite aux femmes dans le monde, toutes les insultes qui leur sont portées chaque jour au corps et à l’âme… La femme-objet est au cœur de la cinquantaine de dessins, peintures et photographies de Titouan Lamazou, une sélection opérée par le philosophe Michel Onfray. Après Vladimir Velickovic, Ernest Pignon-Ernest, Bettina Reims, Gérard Fromanger ou encore Valerio Adami, Titouan Lamazou est le 8e artiste à répondre à l’invitation du philosophe. Un fil conducteur : le corps éprouvé, le corps amoureux...

    Alexia Guggemos_Michel Onfray.jpg« Les immenses photographies de Titouan Lamazou sont d’authentiques constructions conceptuelles, des assemblages de formes prélevées dans les milliards de pixels de centaines de clichés qui se trouvent reportées sur un théâtre scénographie par ses soins. Le prétendu réel pris sur le vif n’est pas un réel réel mais un réel virtuel constitutif d’un autre réel. Lequel ? Un réel politique et militant… », explique Michel Onfray. Ensemble, le philosophe et l’artiste livrent leur vision de la misogynie dans le monde dans un livre édité chez Gallimard. Le catalogue de l’exposition « Sauf ma mère » est un manifeste de 48 pages en hommage aux femmes battues, violées, prostituées… non pas seulement à Katmandou (Népal), Djibouti ou Nouadhibou (Mauritanie), mais aussi dans les quartiers chics de notre capitale. 100_0333.jpg« La différence entre les esclaves du passé et ceux d’aujourd’hui réside dans le fait que les immigrés contemporains financent eux-mêmes leur voyage. Les migrantes se livrent inconscientes à leur propre traite. Le puits de la désolation est sans fond », confie Titouan Lamazou. A l’appui, le portrait de Blessing, migrante nigériane, choisi pour illustrer l’affiche de l’exposition.
    > Plus d'infos sur Titouan Lamazou

     

     

  • Imprimer

    Levi van Veluw au MAD de New York

    levi-van-levuw-duo.jpg

    Autoportraits en mousses, petits cailloux, copeaux de bois, cheveux... Sur ces images, le visage et les épaules du Hollandais Levi van Veluw sont couverts de matériaux naturels. Plus un seul centimètre carré de peau visible ! Une série d’une vingtaine de portraits-paysages montrant un même visage sous un même angle de vue. A 25 ans, le photographe ne fait qu'un avec les éléments choisis. "Chacun m'inspire une transformation différente", explique l'artiste. Un camouflage qui renouvèle le body art. Pour autant, il s'est largement fait remarquer à l'exposition "Dead or Alive" au MAD, le Musée des arts et du design de New-York. Jusqu'au 24 octobre, trente artistes regroupés sur le thème de l'art "organique" questionnent notre rapport à l'environnement. Dans les allées du MAD, il y fleure bon l'humus...
    > Plus d'infos sur Dead or Alive

  • Imprimer

    1ère chasse au trésor Invader dans Paris : 320 points pour les Artgirls, record à battre !

    space-invader-odeon.jpgEnjoy invading ! Les membres de l’association les Artgirls se sont réunies dimanche 13 juin pour une chasse au trésor inédite dans le rues du quartier Saint-Germain des Prés à Paris à la découverte d’une quarantaine de « space invaders », ces petites mosaïques installées par l’artiste Invader au dessus des noms de rues, sous un pont, sur un porche.... Depuis les années 1990, l’artiste, l’un des leaders du street art en France, en a collé quelques 800 dans Paris, en toute illégalité ! Pour les Artgirls, Invader a fourni son plan d’invasion autour d’Odéon, un document jusqu’alors tenu secret. Equipé de bonnes chaussures de marche, le nez en l’air, les yeux levés à la recherche des emplacements les plus improbables, les plus jeunes ont ainsi relevé le défi : trouver le plus de mosaïques en moins de 2h30. be-an-artgirl-invader.jpgBaptiste est le grand gagnant de ce jeu de piste, avec 15 mosaïques pour un total de 320 points, chaque mosaïque ayant un nombre de points attribués par Invader selon la difficulté à la dénicher. Rendez-vous est donné en juin 2011 pour une prochaine chasse au trésor Invader dans le quartier Belleville-Montmontant.

    chasse-tresor-inaver-st-germain-2010.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu