Avertir le modérateur
Imprimer

Beaux-Arts Magazine s'intéresse à François-Marie Banier

epicure-franci-marie_banier.jpg

Quelle est la cote de François-Marie Banier ? Depuis des mois, ce célèbre dandy fait la Une de l’actualité pour son rôle clé dans l’affaire Bettencourt. « Artiste » de talent, « photographe » hors pair… on a tout lu sur ce personnage « atypique », représenté par une galerie Hussenot à Paris et exposant dans les lieux les plus prestigieux : villa Medicis, Maison européenne de la photographie, etc… Au total François-Marie Banier aurait réalisé une trentaine d’expositions personnelles, dont 25 sponsorisées par L’Oréal. Mais le magazine Beaux-Arts a eu une idée toute simple : vérifier sa cote réelle sur le marché de l’art. Résultat : néant. « Selon la base de données Artprice, seules deux de ses photographies ont été vendues aux enchères depuis 13 ans ». L’une pour 500 euros, l’autre pour 349 euros. « En clair, un artiste dont « le travail ne vaut pas grand chose sur le marché de la photographie » estime un expert des ventes » conclut le magazine. Voilà qui retrace clairement les limites entre snobisme et art.

Commentaires

  • MERCI

  • Il suffit de faire un tour sur le site web du monsieur pour comprendre l'étendue de la catastrophe artistique ...

  • Effectivement, j'ai eu la curiosité de visiter le site de cet "artiste"...... ça craint !!!

  • Eh bien,pour éviter d'avoir du Woerth à chaque déssert et fuir Banier,rendez vous à la Galleria Continua,à Boissy-le-Chatel (just'après Coulommiers,dans le 77, à 40 bornes de Paris par-là) e vous y verrez de splendides artistes.
    L'ancienne papéterie (nommée le Moulin,au bord du Grand Morin) reconvertie en spacieux site artistique est déjà en soi une oeuvre d'art.Y'a même l'odeur,unique,pour ceux qui ont taté de l'usine.
    Chance,en ce moment,on peut y voir Anish Kapoor ou Pascale Marine Thayou,ou Kendell Geers et d'autres tous aussi brillants.Comme ce duo chinois (Sun Yuan & Peng Yu)qui a fait s'écraser un ange au sol.On s'approche pour voir...mais oui,il est bien mort et vieux,et moche,mais tellement impressionnant de réalisme.
    Attention,c'est n'ouvert que le week-end.Entrée libre.

  • Pascale Martine (et non Marine) Thayou (c'est un garçon) remplissait récemment de ses oeuvres la Gare Saint Sauveur à Lille. On en resssort et on se dit: "ce Thayou:une bête de l'art!".

  • quel paradoxe. Bannier est conspué pour être l'ami de la femme la plus riche de France, et on essaie de mesurer son talent par les ventes de ses tirages.
    personnellement, si j'avais un milliard d'euros sur mon compte, je ne me fatiguerais pas à vendre mes photos sur le marché.
    j'ai visité son exposition à la maison européenne de la photographie, et personnellement j'ai été très impressionné, pas seulement par la technique de la photo mais aussi par son approche (mélange photographie/écriture), l'originalité des différents projets, etc. dans l'expo, il y avait aussi la photo officielle qu'il a faite de VGE. c'est bien connu que les présidents de la république en exercice prennent toujours les plus mauvais photographes de leur époque pour ce cliché auquel ils n'accordent aucune importance! ils subissent tellement de pressions...

    bref, BAM a juste flairé la bonne affaire en lui tapant dessus mais un véritable artiste qui vend peu, est-ce plus scandaleux qu'un imposteur dont les cours flambent?

  • Il y a du vrai là-dedans vozome. BA mag surfe sur la vague anti-Woerth,mais comme ça fait déjà 3 mois que les journaleux s'acharnent sur le bonhomme,ça commence à manquer de fraîcheur et le public se lasse.
    Et quand on dit que Koons,Hirst ou Murakami (au hasard) vendent leurs oeuvres et très chers,plus d'un critique d'art français s'insurgera contre cet anti-signe de talent manifeste, en soulignant que la valeur d'un artiste ne se mesure pas à son aura commerciale et médiatique.
    Du coup, je ne juge pas Banier,ne le connaissant pas,mais évitons la facilité peu glorieuse dans laquelle semble tomber BA mag.

  • Il serait coûteux mais malgré tout assez facile pour FMB de valoriser sa côte en faisant acheter ses oeuvres par un réseau de collectionneurs complaisants et en organisant des opérations de communication comme tant d'autres le font hélas.

    Je pense qu'il s'en tape au fond : il est tellement pété de fric (décalé financièrement si vous préferez) que de ça aussi il s'en fout finalement...

    En ce sens il est en dehors du marché de l'art et on ne peut en aucun cas le comparer à un artiste qui a besoin de produire et de vendre des oeuvres pour vivre.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu