Avertir le modérateur
Imprimer

Waddall esquisse les portraits des Oubliés de Paris

Qui sont les anonymes du macadam ? L’artiste ivoirien Waddall les a croqués dans leur posture abandonnée. Sa série des « Oubliés » est exposée à la librairie-galerie D’un livre l’autre, à Paris, jusqu’au 6 juillet. Un reportage dessiné sur les sans abris qui ne laisse pas indemne.

Sous la couverture, un corps-fantôme. Généralement, le passant évite de poser son regard sur cet être vivant à la dérive. Les « Oubliés » de la société sont au cœur du travail de Waddall qui les a observés pendant un an, dans la rue, dans le métro.... Ici, une silhouette allongée esquissée au fusain. Elle semble immobile. Plus loin, une forme avachie… Le trait est léger. En pointillés, par humilité. Par humanité. Le corps s’efface. Quand la vie se gomme.

Sur les 60 œuvres exposées, une dizaine de dessins et une série de cartons découpés. Des cartons d’emballage, à l’instar de ceux dont les sans-abris se recouvrent, se pelotonnent à la nuit tombée. Waddall les as griffés avec un coutelas. Il a composé des paysages urbains qui nous touchent par l’économie des moyens. Ils sont 7 000 actuellement à dormir dehors, à Paris intra-muros, contre environ 5 000 il y a six ans. Un SDF dort en moyenne entre 18 et 20h par jour...

> Librairie-galerie D'un livre l'autre
2, rue Borda 75003 Paris

Commentaires

  • Je connaîs Waddal depuis 1 an. On ne l'oublie pas. Il n'oublie pas: "les oubliés" de la
    société. D'autant plus que sa peinture comme son corps reflètent, à travers sa générosité et sa distance joyeuse, un amour des êtres où la douleur du monde attend sa transformation heureuse.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu