Avertir le modérateur

Art en débat - Page 3

  • Imprimer

    Mona Lisa souffrait… d’un excès de cholestérol !

    Monna-Lisa-by-Leonardo.jpg

    L’œil gauche trop jaune n’a pas échappé à Vito Franco, chercheur à l’Université de Palerme, et spécialiste des « icono-diagnostics », une nouvelle discipline promise à un bel avenir… médiatique ! Fort de ses années d’expériences thérapeutiques, ce médecin s’est lancé dans l’étude des œuvres d’art pour réaliser, à des siècles de distance, un check-up des sujets représentés… Du genre : l’ange Gabriel de Rembrandt avait-il la grippe ou la Vierge Marie de Raphaël souffrait-elle de rhumatismes ? Et- à tout seigneur tout honneur- c’est sur Mona Lisa que s’est d’abord posé l’œil scrutateur de cet autoproclamé spécialiste es picturopaléopathologie qui prend la peinture pour un art radiologique.

    Après « Mona Lisa était-elle un homme ? » « Mona-Lisa avait-elle une belle voix ? », « Mona-Lisa était-elle mère de famille nombreuse ? », voici « Monna Lisa était-elle constipée ? » La question méritait d’être posée… Cela n’expliquerait-il pas ce petit sourire crispé et lointain ? Que nenni ! D’après Vito Franco, sûr de lui, la Joconde souffrait… d’un excès de cholestérol ! Une hypercholestérolémie caractérisée par des dépôts jaunâtres au coin interne de l’oeil (xanthélasma) ou un arc blanchâtre autour de la cornée… Voilà qui, à défaut, nous fait une belle jambe !

    L’homme de l’art est également implacable pour le jeune homme à la cape rouge de Boticcelli, supposé souffrir d’une maladie infectieuse due à un parasite, ou encore l’Infante Marguerite dans les Ménines de Vélasquez, victime d’un terrible goitre ! Enfin, 40 auto-portraits du peintre réaliste néerlandais Dick Ket (1902-1940) sur les 140 réalisés décrivent l’évolution d’une maladie qui dura 10 ans jusqu’à sa mort, à l’âge de 37 ans. Que dira Vito Franco des Demoiselles d’Avignon de Picasso ? On attend son verdict avec impatience…

    Source : http://www.guardian.co.uk

  • Imprimer

    L'Olympia de Manet a faim

    ANAD-Olympia.jpg
    Pauvre Manet ! S'il avait su qu'un jour sa belle Olympia, si sensuelle, irait si mal ! C'est pourtant le sort peu enviable que les créatifs de l'agence Ogilvy ont réservé à la célèbre "Odalisque" peinte en 1863 par le maître impressionniste et qui avait fait tant scandale au Salon des Refusés à Paris. Aujourd'hui, cette nudité a inspiré les publicitaires pour une campagne de prévention contre l'anorexie aux Etats-Unis. Dans le magazine Beaux-Arts de septembre, Marie Darrieussecq écrit : "ici, le ruban devient garrot, le bouquet est un voeu de rétablissement et ses pétales sont plus charnus que ce qui reste de chair." Selon les chiffres du ministère de la Santé, près de 40.000 personnes seraient touchées par l'anorexie en France. Si les jeunes filles atteintes de cette redoutable maladie pouvaient ainsi se voir en ce miroir, et se sentir horrifiée par leur reflet... L'Art est un appel aus sens, au désir, à l'appétit de vivre. Souhaitons qu'il soit contagieux !

  • Imprimer

    Pourquoi les oeuvres des autoroutes sont-elles si laides ?

    yougoslave-2.jpg

    L'art des autoroutes ! Voilà longtemps que je m'étais promis, malgré ma furieuse envie d'excès de vitesse à sa simple vue, de m'intéresser à cette oeuvre que des millions d'automobilistes ont dans leur champ de vision dès qu'ils descendent vers le Sud ! Profitant de ma route des vacances, et aussitôt franchi le péage de Fleury-en-Biere (Seine et Marne) sur l'autoroute A6, j'ai donc fait un arrêt pour regarder de plus près ce qui ressemble à des pâtés d'écolier laissés sur un cahier à gros carreaux. Renseignements pris, cette fresque a été imaginée par le peintre yougoslave Djoka Ivackovic (né en 1930) et réalisée par le maître céramiste Alain Girard en 1991. Du carrelage grand format. Représentant du courant de l'abstraction lyrique, j'ai ainsi découvert qu'Ivackovic est connu pour peindre exclusivement sur des formats carrés. Le fond blanc y est apparent, et chaque peinture est exécutée en une seule séance de travail. "Ces repères précis et intangibles sont la seule géométrie que s'impose l'artiste, ils isolent la peinture et renforcent la vivacité de l'émotion qu'elle véhicule", lit-on sur le site de la Collection Société Générale. "Véhicule"... le mot est bien trouvé... Dkoka Ivakovic est l'un des nombreux artistes à avoir bénéficié du décret du 1% aux investissements routiers instauré en 1982.  Faut-il s'en réjouir ? C'est malheureusement ce genre d'oeuvres qui fait croire au plus grand nombre que l'art contemporain n'a pas de sens.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu