Avertir le modérateur

Déliredelart

  • Imprimer

    Des hippopotames dans un service de porcelaine !

    4dc94b306c4483a4f016309b6571e103.jpg

    Cinq continents traversés, 33 pays arpentés et 101 parcs zoologiques visités : c’est l’incroyable parcours réalisé par la photographe Sarah Louise Galbraith, de la National Geographic Society, pour saisir des milliers de prises de vues... d’hippopotames. Le tout pour orner... un service de porcelaine ! Cette aventure pour le moins originale a commencé en 2004 lorsqu’un richissime collectionneur américain frapadingue, Richard Baron Cohen, commande à la jeune femme une série de clichés à travers le monde de tous les hippopotames captifs existants, ou presque. Le but ? Décorer 144 pièces d’un service spécialement commandé à la manufacture royale de porcelaine de Copenhague. Fou de ces petites bêtes depuis plus de 15 ans, le riche industriel tenait à les mettre sur sa table, chaque spécimen étant agrémenté de son nom et de celui du zoo qui l’abrite au dos de la pièce. Un artiste danois, Jorgen Steensen, spécialiste de la peinture sur porcelaine, a ensuite scrupuleusement reproduit les clichés sur les assiettes, les soupières, les saladiers et autres saucières. Sluuurp !

    L’Hippopotamus Service est présenté au Musée de la céramique de Sèvres (92), jusqu’au 13 juillet. Et à New York au Musée d’Art Moderne du 9 septembre 2008 au 19 avril 2009.

  • Imprimer

    Les paysages à croquer de Carl Warner

    392a2c722ef75780d66a9476e6a80934.jpg
    Petits pois, persil haché, saumon finement tranché... bienvenue dans l’univers du photographe anglais d'origine australienne Carl Warner. Au bout d’un chemin bordé de brocolis, deux rochers d’un bon pain passion avec la promesse d’une fresque à déguster. Ces natures mortes au réalisme fascinant sont des compositions entièrement réalisées avec des aliments disposés par couches sur un espace de 1,2m x 2,4m. Cet artiste de 43 ans nous fait rêver à travers ses paysages inspirés du romantisme allemand du XIXe. On y reconnaîtra notamment dans certains panoramas les scènes contemplatives de Caspar David Friedrich (1774-1840). Faites-vous lilliputiens le temps d’une visite dans ses paysages gourmands ! Voir le diaporama.
  • Imprimer

    Eliasson fait couler l'eau sous le pont de Brooklyn

    9a803a6b748e6b4a9705cee157238333.gif
    Des chutes d’eau gigantesques sous le pont de Brooklyn à New York…c’est le projet fou d’Olafur Eliasson, un artiste islandais de 41 ans. Son objectif : sensibiliser le monde à la fonte des glaces. Cette cataracte, haute d’une vingtaine de mètres, sera illuminée la nuit, précise Arts Magazine dans son numéro de mars. Les chutes d’Eliasson seront inaugurées à la mi-juillet : voici une bonne idée pour se rendre cet été à New York avec la garantie de trouver un peu de fraîcheur en cas de canicule. Connu pour ses interventions spectaculaires dans l’espace public, Eliasson n’en est pas à son coup d’essai. Invité par les plus grands musées du monde, il a notamment créé « The Weather Project » à la Tate Modern de Londres en 2004. Plus de 2 millions de visiteurs avaient apprécié son installation faite de jeux de brume et de miroirs. Avec ce nouveau projet, Olafur Eliasson signe l’installation la plus ambitieuse à New York après « The Gates » de Christo à Central Park en 2005 qui avait rassemblé 4 millions de visiteurs. Record à battre !

    Olafur Eliasson, au Moma - Musée d’art moderne de New York, 20 avril au 30 juin

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu