Avertir le modérateur

Louvre

  • Imprimer

    Les Yeux du Louvre, par Mimmo Jodice : séquence émotion !

    portraits-mimmo-jodice-louvre.jpgHommage aux « Habitants du Louvre », comme les appelle Christian Boltanski, ces personnages peints par les maîtres anciens, anonymes ou célébrités de l’époque. Jusqu’au 15 août, pour la 6e année consécutive, le Louvre a donné carte blanche à un photographe. Après le Français Jean-Luc Moulène et l’Américaine Nan Goldin, c’est au tour du Napolitain Mimmo Jodice d’apporter son regard sur les collections du musée, en confrontant peinture et photographie.

    Passion, anxiété, arrogance, douceur… tous les visages que Mimmo Jodice nous offre au regard nous observent avec intensité. Rendez-leur visite, ils vous attendent ! Ce sont cinquante portraits en noir et blanc : les uns, vivants - les membres du personnel du Louvre – les autres, peints. Les yeux des personnes photographiés sont alignés à la même hauteur et fixent le visiteur. « J’ai cherché à mélanger la réalité d’aujourd’hui et celle des siècles passés, montrer dans les visages d’hier et ceux d’aujourd’hui les mêmes sentiments », explique ce « voyageur dans le temps » de 77 printemps, connu pour son œil tendre sur les ravages du temps, notamment sur les sculptures grecques et romaines. « S’ils n’avaient pas été peintres, ils auraient été photographes ! », m’a confié l’artiste (photo ci-dessous : portrait de Mimmo Jodice par moi-même !).

    portrait-mimmo-jodice.jpg
  • Imprimer

    La Communauté Louvre et les étudiants de l’ICART Bordeaux

    communaute-louvre-Alexia-Guggemos.jpgLe réseau social du Louvre communauté.louvre.fr a été lancé le 12 décembre dernier : ce site participatif s'adresse à tous les passionnés d'art. C’est pour moi l’occasion de saluer ici le travail réalisé par 50 étudiants de l’ICART Bordeaux que j’ai eu le plaisir d’accompagner, de janvier à avril 2010, dans un atelier de veille Internet pour la mise en place de ce réseau. Le musée du Louvre m’avait en effet confié la mission d’établir un bilan de notoriété de la marque Louvre sur la Toile et d’identifier les bloggeurs experts. Pendant 4 mois, j’ai ainsi guidé les étudiants de 3e année de cette école formant de futurs galeristes, commissaires d’expos et autres agents d’artistes dans leur exploration du web artistique. Désormais, grâce à cette nouvelle plateforme communautaire du Louvre, chacun est en mesure de publier photos, vidéos et impressions. L’occasion de partager ses coups de cœur.
    > Ma page : http://communaute.louvre.fr/utilisateur/alexiaguggemos

  • Imprimer

    J’ai fait un don de 100 € au Louvre pour l’acquisition des Trois Grâces de Lucas Cranach

    LUCAS-CRANACH---les-trois-graces.jpgTous mécènes ! Depuis plusieurs jours, le Louvre ne ménage pas sa peine pour appeler à la générosité publique afin de réunir le million d’euros manquants nécessaires à l’acquisition des « Trois Grâces » du maître allemand Lucas Cranach (1472-1553), évaluées 4 millions d’euros par son vendeur. Le reste de la somme est apportée par le cabinet de conseil Mazars. Chiche ! Amusée par ces Trois Grâces aux allures bien délurées, j’ai décidé de passer à l’acte et de donner 100 euros. Il ne sera pas dit que Délire de l’Art n’aura pas tout tenté pour que ce « trésor national » ne disparaisse pas à nouveau dans une collection privée comme cela a toujours été le cas depuis sa création en 1531 !
    Cette opération est une première en France, mais elle est monnaie courante à l’étranger. La National Gallery de Londres et la National Gallery of Scotland avaient ainsi réussi à réunir environ 120 millions d’euros en 2009 pour racheter deux tableaux du Titien. En France, apparemment, l’enthousiasme est moindre : à J-57, seuls 630 milliers d’euros ont été réunis.
    don100euros-louvre-cranach.jpgAllez, un petit effort ! Certes, le Louvre – et d’autres musées français – possèdent déjà des Cranach dont l’œuvre est prolifique, mais l’artiste a rarement abordé ce thème des Trois Grâces dont il n’existe que trois variations, les deux autres étant aux Etats-Unis et en Grande Bretagne. Une exposition – sans rapport avec cet appel au mécénat – mettra également Cranach à l’honneur cet hiver à Paris : « Cranach et son temps », à ne pas manquer au Musée du Luxembourg, du 9 février au 23 mai.

    > Le site de l'appel au don www.troisgraces.fr

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu