Avertir le modérateur

agnès winter

  • Imprimer

    Quand l'art des méninges !

    cerveau-neon-agnes-winter.jpgLa chasse et la cueillette à l'origine de nos différences de goût en art ?! Selon des scientifiques espagnols, dont les travaux ont été publiés dans la très sérieuse revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences, le cerveau des femmes et celui des hommes ne réagiraient pas de la même façon face au beau en raison de la division du travail opérée dès les premiers âges de l'humanité. Aux hommes les grands espaces, aux femmes la minutieuse observation des baies ! Cette étude, menée auprès de 10 femmes et 10 hommes (pas de quoi parler d'une cohorte représentative tout de même...) grâce à des magnéto-encéphalographes a révélé que les femmes développent une activité neuronale dans les deux hémisphères face aux oeuvres pour lesquelles elles éprouvent une émotion esthétique, tandis que les hommes n'activent que l'hémisphère droit. Or, c'est bien connu, les aptitudes visio-spatiales sont souvent mieux réalisées par l'hémisphère droit. De l'art de transposer le désormais célèbre adage "Pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières" en art ! La petite mysoginie ordinaire érigée en chef d'oeuvre.

    > En savoir plus sur l'étude www.pnas.org

    Illustration : Néon sur laque, de l'artiste Agnès Winter (1998)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu