Avertir le modérateur

video

  • Imprimer

    L'art numérique aujourd'hui

    art-numerique cube festival.jpgEnvie d'en savoir un peu plus sur l'art numérique aujourd'hui, sur ce que l'on appelle le Digital Art ? Voici en vidéo 10 oeuvres produites ces 5 dernières années, de la bande dessinée interactive sur iPhone (Ruben & Lullaby) à l'une des performances virtuelles d'Eva et Franco Mattes dans Second Life en passant par le bracelet d'influence Google (Markus Kison)... A quelques jours de la 31e édition du festival Ars Electronica (du 2 au 11 septembre) à Linz (Allemagne), partez à la découverte de créatures hybrides et de fictions immersives !

    Du 22 septembre au 3 octobre, ne manquez pas le grand rendez-vous de la création numérique, Le Cube Festival, au Cube, le centre d'art er de création numérique à Issy les Moulineaux. J'y interviens notamment en tant que conférencière sur l'art numérique expliqué aux enfants et aux adultes.

    Les 25 et 26 septembre, participez en famille à un jeu urbain multimédia. A la recherche d’un lapin hors du commun, mystérieusement disparu depuis plusieurs semaines, les enfants (à partir de 6 ans) pourront rencontrer des magiciens, trouver des indices et accomplir des actions qui les feront progresser dans l’histoire. De belles après-midi créatives en perspective.

    > Tout savoir sur le Cube festival www.cubefestival.com


    Cube festival 22 septembre - 3 octobre 2010
    envoyé par le_cube. - Films courts et animations.

    Gregory Chatonsky - I Just Don't Know What To Do With Myself, 2010



    Ruben & Lullaby (iPhone Art), 2010

    Magali Desbazeille, 2010


    Han Hoogerbrugge, 2010

     

    Christophe Luxereau "Ombre" 3D, 2010


    Eva and Franco Mattes, Synthetic Performances, 2007


    Markus Kison "Vanity Ring" 2007

     

    Antoine Schmitt & Jean-Jacques Birgé "Nabaz'mob", 2006


    Luis Nieto "Carlitopolis", 2006



    Olafur Eliasson "Round Rainbow", 2005

  • Imprimer

    Bienvenue dans l'univers ludique de Takeshi Kitano à la Fondation Cartier

    Takeshi_Kitano_Cartier.jpgLe petit théâtre de marionnettes Ô-Edo s'anime sous les yeux complices des jeunes spectateurs. Certains enfants dansent bras en l’air, d’autres s’imaginent dans la peau des méchants dragons… Le réalisateur japonais Takeshi Kitano a imaginé une exposition interactive, ludique, joyeuse à découvrir jusqu’au 12 septembre. Lever de rideau ! La carte blanche de la Fondation Cartier a permis à l’auteur du célèbre film Hana-bi (1997), Lion d'Or à Venise en 1997, de laisser libre cours à son imagination. L'exposition s’intitule « Gosse de peintre, Beat Takeshi Kitano » en référence à son père, peintre en bâtiment. Une petite revanche sur la qualification de peintre… Pour l’occasion, Takeshi Kitano a réalisé 24 tableaux colorés et naïfs au rythme d’une toile par jour.

    Samedi 22 mai, dans l’après-midi, une dizaine d’enfants profitaient d’une visite en famille sur réservation. Découverte de la boule à peindre inspirée du « dripping » de Jackson Pollock. Plus loin, des poissons disséqués ventre à l’air montrent des alignements de sushis. Salle suivante, « La tour de Hanoi » : un jeu inventé au XIXe siècle par un mathématicien francais et pratiqué, selon Kitano, par « des moines bouddhistes pour les aider dans leur méditation ». « Écoutez les sons et dessinez ce qu'ils vous évoquent ». Écouteurs, feuilles aimantées et marqueurs colorés sont mis à la disposition du public. Une fois l'inspiration venue, les feuilles sont collées sur une parois blanche et deviennent partie intégrante de l'exposition.

    > Plus d'infos sur "Beat Takeshi Kitano" à la Fondation Cartier

  • Imprimer

    Mireille Loup : on veut « encore des bisous » et des vidéos !

    banane-mireille-loup.jpgDrôle, implacable, cruelle parfois… Mireille Loup, 40 ans, n’a pas fini de nous surprendre. Elle vient de mettre en ligne sur www.mireilleloup.com l’ensemble de ses vidéos. 16 ans de regards décalés sur sa vie, la société, la relation à l’autre. De l’excellente trilogie « Henri » (1994-1999) dans laquelle Mireille Loup se met en scène dans la peau d’une dizaine de personnages, de la « pauvre fille » amoureuse à la pire des « chiennes » : rencontre avec Henri, la vie avec Henri, la séparation. On la retrouve dans « Mettons-nous à table », avec au menu des relations humaines : disputes, médiocrité, et complicité. A 30 ans, Mireille Loup écrit et filme « Une femme de trente ans ». Lors de sa grossesse en 2006, elle réalise les réjouissantes chroniques de « Grosse ». Entre inquiétudes et idées reçues, et un corps qui devient de plus en plus lourd. A la fois truculent et lucide. On se délecte de la retrouver dans « Banane et Petit Suisse » deux ans plus tard, à travers le décor aseptisé d’un salon. La vidéo est montrée sur écran plat, au fond d’un parc pour enfant en bois blanc. Le spectateur se penche et s’accoude sur le parc enfant pour pouvoir regarder les images…

    dyptique-mireille-loup.jpg

    En 2009, Mireille Loup imagine « Mem », un dispositif photographique et audiovisuel autour de la maternité. La vidéo « Encore des bisous », montrant un garçon de deux ans réclamer des bisous en boucle, est placée en face de « La bouchée », où ce même petit ange avale goulument et au ralenti quelque chose que l’on ne distingue pas. Ce dispositif vidéo est au centre de vingt-deux photomontages poétiques de grand formats. « Mem » a été présenté en février dernier à Shangai lors d’une résidence, invitation de la galeriste Magda Danysz qui représente l’artiste. Un mois plus tard, les vidéos étaient diffusées dans le festival Hors d’œuvre à Shanghai. Par leur esthétisme, les deux vidéos font référence aux images extrêmement blanches, telles des linceuls, de la série photographique « Mem ». Elles évoquent les deux conditions à l’épanouissement de l’enfant, qui ont fait l’objet de plusieurs recherches médicales et sociologiques, notamment auprès des grands prématurés et des orphelins : le besoin pour un enfant d’être nourri, et celui d’être aimé.

    En 2010, à travers « Epoque 2009 », Mireille Loup se replonge dans le genre des films muets pour parodier notre société. Faisant référence à la crise économique de 2009, elle parle des nouveaux pauvres et du retour aux petits métiers (en cours de remasterisation). A ne pas manquer, la prochaine exposition de Mireille Loup chez Circa dans la cadre du Off des Rencontres d’Arles, où elle montrera un extrait de « Mem ».

    videos-mireille-loup.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu